Publications | Jean Baumgarten

En mémoire de Sophie Kessler-Mesguich


	En mémoire de Sophie Kessler-Mesguich

En mémoire de Sophie Kessler-Mesguich

Jean Baumgarten , José Costa , Jean-Patrick Guillaume , Judith Kogel
Paris, Presses Sorbonne Nouvelle,  [2012]

Sophie Kessler-Mesguich (1957-2009), professeure d'hébreu à la Sorbonne nouvelle, était une figure majeure des études hébraïques en France. Spécialiste de l'histoire de la langue et de la grammaire hébraïques, sur lesquelles elle laisse des travaux qui feront longtemps autorité, c'était avant tout une «hébraïsante complète», à qui aucun aspect de sa discipline n'était étranger. Elle était particulièrement sensible à la profondeur historique de la langue et de la culture qu'elle avait choisie d'étudier et d'enseigner, ainsi qu'à la richesse des contacts qu'elles ont toujours entretenus avec les cultures voisines. Précédées par un hommage du professeur Moshe Bar-Asher, président de l'Académie hébraïque de Jérusalem, les contributions rassemblées ans ce volume entendent témoigner la multiplicité de ses compétences, de ses centres d'intérêt et de ses amitiés intellectuelles. Du mythe de la Four de Babel et des spéculations médiévales sur la langue adamique jusqu'aux problématiques de l'hébreu contemporain, de la description de la langue de la Mishna aux premières grammaires du yiddish à la Renaissance, de l'histoire du judaïsme dans l'Antiquité aux traditions grammaticales grecque et arabe, cet ouvrage qui s'offre à des parcours multiples est aussi un hommage à une personnalité singulièrement attachante, disparue prématurément et qui ne cessera de nous manquer.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Introduction à l'histoire environnementale

Jean-Baptiste Fressoz, Frédéric Graber, Fabien Locher, Grégory QuenetParis, La Découverte, Repères, 2014, 128 p.Prix : 10€

- Lire la suite

Les paris de l'industrie, 1750-1920

Exposition

- Lire la suite

Risques et accidents industriels (fin XVIIe - fin XIXe siècle)

L’accident technique questionne notre société industrielle ; il est constitutif de la notion de « société du risque » que scientifiques, sociologues, géographes ou anthropologues ont popularisée depuis les années 1980...

- Lire la suite

La Durée de vie des choses, XVIIIe-XIXe siècle

La « durée de vie » des humains est une grandeur dont les sciences occidentales ont depuis longtemps cherché à décrire les régularités, les variations, les possibilités d’accroissement. Elle est un paramètre central des rationalités démographiques, assurantielles, médicales. L’histoire de sa prise en compte (via des notions comme l’« espérance de vie »..) a fait l’objet de nombreux travaux d’histoire et de sciences sociales.L’organisation de cette journée pa(...)

- Lire la suite

CEJ

EHESS-CRH

190-198 avenue de France
75013 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42
Fax : +33(0)1 49 54 23 99

Dernière modification :
07/12/2017