Publications | Sylvie-Anne Goldberg

Les deux rives du Yabbok

La maladie et la mort dans le judaïsme ashkénaze


	Les deux rives du Yabbok

Les deux rives du Yabbok

La maladie et la mort dans le judaïsme ashkénaze

Sylvie-Anne Goldberg
Paris, Les Editions du Cerf,  [1989]

De la période biblique à celle de l'Émancipation des juifs, la rivière du Yabbok n'a cessé d'avoir un sens symbolique : c'est à son gué que Jacob combat l'Ange et devient Israël (Gn., 32,23), c'est de l'autre côté de celle-ci que se tiennent les ennemis d'Israël (Nb., 21,24 ; Jos., 12,2)... Mais pour le Talmud (TB "Hag.", 13 b ; TJ "Hag.", 2, 2, 77 d), elle évoque une rivière de feu, un purgatoire, qui délimite le lieu où se tiennent les morts dans le « faisceau des vivants » (1 S 25,29) – où sont réunies les âmes des Justes. C'est autour de ces deux rives qui fondent les croyances des vivants sur la mort que l'auteur cherche à distinguer ce qui sépare ou rassemble les mentalités juives et chrétiennes en Europe avant que les juifs cessent d'être une « nation ». Du regroupement des juifs en communautés jusqu'à leur disparition, les juifs engagèrent-ils un rapport spécifique à la mort ? Des croisades à l'apogée de la mystique, leurs perceptions se transformèrent-elles ? Entre la Loi et la coutume pourrait-on envisager une religion populaire juive en symbiose avec celle de l'environnement chrétien ? Parmi les bouleversements que subirent les esprits au cours des XVIIIe et XIXe siècles, comment les visions juives de l'au-delà se muèrent-elles ? C'est à l'ensemble de ces questions que ce livre entreprend de répondre.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Introduction à l'histoire environnementale

Jean-Baptiste Fressoz, Frédéric Graber, Fabien Locher, Grégory QuenetParis, La Découverte, Repères, 2014, 128 p.Prix : 10€

- Lire la suite

Les paris de l'industrie, 1750-1920

Exposition

- Lire la suite

Risques et accidents industriels (fin XVIIe - fin XIXe siècle)

L’accident technique questionne notre société industrielle ; il est constitutif de la notion de « société du risque » que scientifiques, sociologues, géographes ou anthropologues ont popularisée depuis les années 1980...

- Lire la suite

La Durée de vie des choses, XVIIIe-XIXe siècle

La « durée de vie » des humains est une grandeur dont les sciences occidentales ont depuis longtemps cherché à décrire les régularités, les variations, les possibilités d’accroissement. Elle est un paramètre central des rationalités démographiques, assurantielles, médicales. L’histoire de sa prise en compte (via des notions comme l’« espérance de vie »..) a fait l’objet de nombreux travaux d’histoire et de sciences sociales.L’organisation de cette journée pa(...)

- Lire la suite

CEJ

EHESS-CRH

190-198 avenue de France
75013 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42
Fax : +33(0)1 49 54 23 99

Dernière modification :
07/12/2017