Parutions | Dernières parutions

Pierre Birbaum. Les Désarrois d'un fou de l'Etat

Entretiens avec Jean Baumgarten et Yves Deloye

Entretiens avec Jean Baumgarten et Yves Deloye

Jean Baumgarten, Pierre Birbaum et Yves Deloye
Paris, Albin michel, ,  256 pages p.
Prix : 20 €

Sociologue du politique et spécialiste de l'histoire de l'État et des élites, Pierre Birnbaum est taraudé depuis toujours par la question du pouvoir. De l'État protecteur de l'espace public au pouvoir qui en vient à user de la force extrême pour persécuter, traquer, attenter à l'existence même des citoyens.

L'État fort à la française, plus encore que la démocratie, est-il le meilleur rempart aux mobilisations nationalistes, aux idéologies radicales, aux mythes meurtriers, aux préjugés xénophobes venus de la société et des voisins ? Représente-t-il, au contraire, la source des pires contraintes contemporaines, depuis l'assimilation extrême, destructrice des cultures singulières et multiples, jusqu'aux répressions les plus radicales ?

À partir de sa propre expérience d'enfant juif caché dans les Hautes-Pyrénées durant la Seconde Guerre mondiale, devenu plus tard, grâce à l'école républicaine méritocratique, un universitaire « fou de l'État », Pierre Birnbaum, avec la complicité de Jean Baumgarten et Yves Déloye, aborde les grandes questions de la théorie politique. Les fondements de la citoyenneté commune menacée par les divers communautarismes, les contradictions entre passions démocratiques et contrainte étatique, les ressorts du totalitarisme ou du nationalisme meurtrier, les raisons des mobilisations antisémites qui menacent de nos jours, et particulièrement en France, l'alliance verticale avec un État affaibli : autant de thèmes qui sont l'occasion de suivre le déploiement d'une pensée originale.

Note de l'éditeur

Auteur réputé, tant pour son œuvre considérable de sociologie politique (sociologie de l’État, étude sur l’imaginaire politique moderne, etc.) que sur l’histoire des Juifs de France (en particulier l’Affaire Dreyfus), Pierre Birnbaum est un acteur important du monde intellectuel français. Le livre commence par un rappel biographique : la double origine juive de Pierre Birnbaum et sa naissance à Lourdes, en 1940, alors que ses parents fuient les persécutions. Mis à l’abri dans les Pyrénées, il garde de cette époque une psychologie d’enfant caché. C’est ainsi qu’il interprète son souci d’affiliation à une collectivité, en l’occurrence son adhésion à l’État. Après Sciences Po, et quelques voyages (notamment à Cuba), il s’oriente vers la sociologie politique. Son intérêt pour la double question de la citoyenneté et du nationalisme, conjugué à celui pour l’État et les élites orientent ses recherches vers l’histoire du modèle français par rapport aux Juifs. Un livre très stimulant, rendu vivant par la complicité intellectuelle qui unit les trois auteurs. Les rappels biographiques montrent toute l’incarnation d’un chercheur. On suit le fil d’une carrière, le déploiement d’une pensée, on mesure l’importance des rencontres, notamment avec Raymond Aron, et des lectures qui ont nourri Pierre Birnbaum, on entre dans le détail des doctrines, qui sont mises à la portée du non-spécialiste. La sociologie politique de Pierre Birnbaum devient accessible et le lecteur apprend à chaque page. Pierre Birnbaum est professeur de sociologie politique à Paris I Panthéon-Sorbonne et à l’IEP Paris ; il a été professeur associé à NYU, après avoir longtemps enseigné à Columbia. Jean Baumgarten est directeur de recherches au CNRS, spécialiste du judaïsme, auteur de plusieurs ouvrages chez Albin Michel. Yves Déloye est professeur de Science politique à Sciences Po Bordeaux et à l’Université de Paris I Sorbonne.

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Introduction à l'histoire environnementale

Jean-Baptiste Fressoz, Frédéric Graber, Fabien Locher, Grégory QuenetParis, La Découverte, Repères, 2014, 128 p.Prix : 10€

- Lire la suite

Les paris de l'industrie, 1750-1920

Exposition

- Lire la suite

Risques et accidents industriels (fin XVIIe - fin XIXe siècle)

L’accident technique questionne notre société industrielle ; il est constitutif de la notion de « société du risque » que scientifiques, sociologues, géographes ou anthropologues ont popularisée depuis les années 1980...

- Lire la suite

La Durée de vie des choses, XVIIIe-XIXe siècle

La « durée de vie » des humains est une grandeur dont les sciences occidentales ont depuis longtemps cherché à décrire les régularités, les variations, les possibilités d’accroissement. Elle est un paramètre central des rationalités démographiques, assurantielles, médicales. L’histoire de sa prise en compte (via des notions comme l’« espérance de vie »..) a fait l’objet de nombreux travaux d’histoire et de sciences sociales.L’organisation de cette journée pa(...)

- Lire la suite

CEJ

EHESS-CRH

190-198 avenue de France
75013 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42
Fax : +33(0)1 49 54 23 99

Dernière modification :
14/02/2017