Événements | 2016

Dans le cadre du programme « Revisiter les monothéismes »

Ron NAIWELD (CNRS) donnera une conférence sur :

La monothéisation du mythe biblique

La réception de la Bible hébraïque (l’Ancien Testament) dans le monde gréco-romain
révèle combien contre-intuitive était l’assimilation du dieu biblique à une idée monothéiste
qui circulait parmi les élites intellectuelles de l’époque. Les philosophes qui ont critiqué
les Juifs et les Chrétiens ont vu dans le texte biblique un mythe marginal dont le héros
est un dieu particulier, mesquin et ignorant. La « monothéisation » du mythe biblique est
l’activité exégétique et institutionnelle, juive et chrétienne, dont l’objectif est de rejeter les
critiques des intellectuels antiques, et de montrer que, malgré les apparences, le dieu qui
se prononce dans les livres sacrés des Juifs est le même que celui dont parlent les philosophes
monothéistes du monde païen. L’étude de la monothéisation dans son contexte historique
et culturel invite à repenser la rencontre fondatrice entre Athènes et Jérusalem et les rôles
qui sont habituellement attribués aux deux cités.

Mercredi 1 er juin 2016 de 17 h 30 -19 h 30

EHESS (salle 116) - 190, avenue de France – 75013 Paris

Responsables du projet « Revisiter les monothéismes » :

  • Constantin Macris (macris@vjf.cnrs.fr),
  • Joëlle Soler (joelle.soler@cegetel.net)
  • Anna van den Kerchove (anna.van-den-kerchove@iptheologie.fr.)
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Introduction à l'histoire environnementale

Jean-Baptiste Fressoz, Frédéric Graber, Fabien Locher, Grégory QuenetParis, La Découverte, Repères, 2014, 128 p.Prix : 10€

- Lire la suite

Les paris de l'industrie, 1750-1920

Exposition

- Lire la suite

Risques et accidents industriels (fin XVIIe - fin XIXe siècle)

L’accident technique questionne notre société industrielle ; il est constitutif de la notion de « société du risque » que scientifiques, sociologues, géographes ou anthropologues ont popularisée depuis les années 1980...

- Lire la suite

La Durée de vie des choses, XVIIIe-XIXe siècle

La « durée de vie » des humains est une grandeur dont les sciences occidentales ont depuis longtemps cherché à décrire les régularités, les variations, les possibilités d’accroissement. Elle est un paramètre central des rationalités démographiques, assurantielles, médicales. L’histoire de sa prise en compte (via des notions comme l’« espérance de vie »..) a fait l’objet de nombreux travaux d’histoire et de sciences sociales.L’organisation de cette journée pa(...)

- Lire la suite

CEJ

EHESS-CRH

190-198 avenue de France
75013 Paris, France
Tél. : +33 (0)1 49 54 24 42
Fax : +33(0)1 49 54 23 99

Dernière modification :
07/12/2017